Nos sorties

 Sorties

le Mercredi après midi

 14 heures 

 Le dimanche matin 9 heures

 Départ au  Moulin de Veigné

  Comment nous joindre :

Renseignements: 

02 47 73 15 49

06 30 61 43 46 

u.c.veigne@gmail.com

Les licences 2018

Demande de première licence FFCT 2018
Demande de première licence FFCT 2018.pd[...]
Document Adobe Acrobat [1.1 MB]
Demande de renouvellement licence 2018
Demande de renouvellement licence FFCT 2[...]
Document Adobe Acrobat [1'012.2 KB]

L'UC-Veigné se classe en 2018

 

2 eme challenge Départemental route 

 

27 eme du challenge France sur 794 clubs

1 er club d'Indre et Loire

4 eme du coreg Centre Val de Loire

 

Actualités

Nombre de visites du site

Météo Veigné

Lacanau - Pierre saint Martin 30 mai au 1 juin 2009

Suite à une mémorable randonnée mer montagne  entre le Touquet et le col du Donon (Vosges) en mai 2006,  j’avais entrainé 3 randonneurs vindiniens  à une autre  mer montagne entre Chatelallion (17) à Super Besse (63) en mai 2008.Ces randonnées  avaient suscité des vocations de rouleurs avides de parcours sortant de l’ordinaire. Donc à la pentecôte 2009, nous étions 13 à partir de Lacanau Océan pour rallier la pierre saint Martin.

 

 

Samedi 30 mai Lacanau - Castets : 160 km avec 300 m de dénivelé

Départ de Lacanau en début de matinée météo clémente, peu de vent. Dès le départ nous empruntons les pistes cyclables girondines, notre allure est calquée sur celle du tandem et nous progressons sous l’ombre majestueuse des pins maritimes. C’est un vrai régal les pistes sont neuves  et propres. Elles ont été tracées sur une voie ferrée désaffectée donc rectilignes sans être monotones. Nous découvrons l’ancienne gare de Lège cap Ferret abritant le siège du cyclo club local dont le président m’avait conseillé l’itinéraire. Aux abords du bassin d’Arcachon, le rythme est moins soutenu car une multitude de routes convergent sur le dit bassin. Le respect du code de la route (et à plus forte raison les chicanes) nous oblige à céder le passage. Des estafettes dépêchées en amont du groupe nous ont dégoté une aire de pique nique sur les bords de la Leyre où le gérant nous sert un poulet à chair jaune et rôti à souhait accompagné de frites ; le soleil commençant à chauffer nous préférons nous désaltérer avec de l’eau plate.

Dimanche 31 mai Castets - Arette : 130 km avec 800 m de dénivelé

Au départ de Castets, nous empruntons la route de Dax, à cette heure matinale la voie est libre et nous roulons à une bonne allure. Le tandem est parti un peu plus tôt afin de rouler à son rythme. Après Dax, nous découvrons les côtes de la Chalosse avec quelques pourcentages élevés mais à Peyrehorade nous retrouvons le gave de Pau  et ses eaux limpides idéales pour la truite. Nous effectuons un petit arrêt à Sorde l’Abbaye  pour un léger ravitaillement et pointer le site BPF. Le repas de midi se fait à Sauveterre de Guyenne où nous surplombons ce gave. L’après midi se déroule plutôt bien ; dans les prés la fenaison bat son plein, une bonne odeur de foin séché vient flatter nos narines tandis qu’un peu plus loin nous sommes ovationnés par les convives d’une fête de village (nous remplirons nos gourdes plus loin). A Montory une bosse nous rappelle que nous approchons des Pyrénées.



Arrivée à Arette où le patron, ancien cycliste inspecte nos montures d’un œil avisé n’hésitant pas à affiner un réglage si le besoin s’en fait sentir. Il faut dire qu’il voit passer un grand nombre de cyclos étant sur l’axe Hendaye – Cerbère et au pied du col de la Pierre Saint Martin.

 



Lundi 1er juin Arette - La Pierre st Martin : 25 kms avec 1475 m de dénivelé

Nous partons groupé jusqu’à La Mouline et les choses sérieuses commencent avec des pourcentages inquiétants pour ceux dont les compteurs sont dotés de la fonction altimètre ; les autres se fient aux panneaux indicateurs d’aussi mauvaise augure et c’est une procession de treize cyclos qui s’étire dans les lacets et bien  que la température soit fraîche, ça chauffe sous les maillots. Nous croisons des vaches en liberté que d’emblée nous considérons comme animaux sacrés en les évitant (honnêtement que peut prétendre un cyclo de 75 kg face à une bête de 800).

 



Le premier arrive avec une avance confortable au sommet du col, mais celui-ci (le col) situé à la frontière est en travaux .Ce brave cyclo pour qui c’est la première mer – montagne est accueilli par un cerbère ibérique qui lui interdit le passage. C’est un cyclo frigorifié que nous retrouvons quelques minutes plus tard à quelques mètres du col.


Cette randonnée mer – montagne est dédiée à Louis qui nous a quittés brutalement  lors d’un entraînement pour cette randonnée